Chroniques solutions

Votre nouveau bébé (humain) arrive bientôt?

L’arrivée d’un enfant dans une famille ayant un ou plusieurs chats

De nombreuses études* montrent les avantages physiques et psychologiques qu’amène la présence d’un chat dans notre vie, et ce, dès notre naissance. En plus de réduire notre risque de souffrir d’allergies, la présence d’un félin à la maison favorise aussi une maturité émotionnelle accrue. C’est pourquoi votre chat aura une influence très positive dans la vie de votre nouvel enfant. Cependant, il est bien important de préparer Minou à l’arrivée du nouveau membre de votre famille.

La chambre du bébé

Plusieurs semaines avant la naissance de l’enfant, il est important de permettre à l’animal d'explorer la chambre du petit à sa guise. Si vous lui en interdisez l’accès, il sera plus sujet à vouloir l'explorer et vous aurez de la difficulté à gérer la situation lorsque votre enfant sera présent. En explorant la chambre, votre chat se frottera sur les objets afin d’y déposer son odeur, ce qui est un comportement félin tout à fait normal. Laissez-le faire à sa guise. Une fois son marquage terminé, la chambre de votre enfant devient alors une pièce de la maison parmi tant d’autres et il n’y accordera plus autant d’importance.

Bébé est né!

Félicitations! Votre famille s'est agrandie! Pendant que la mère et le nouveau-né sont à l’hôpital, le conjoint ou une personne de confiance devrait idéalement ramener à la maison une couverture dans laquelle l'enfant a été enveloppé, donc qui est imprégnée de son odeur. Demandez à cette personne de la frotter sur la base des cadres de portes, des pattes de chaises et des coins de murs, là où votre chat se frotte normalement. Ce faisant, elle déposera l’odeur du bébé dans la maison afin que votre chat s’y habitue. Aussi, en disposant une gâterie à chaque endroit où l’odeur a été déposée, le chat fera une association positive avec cette nouvelle odeur. Ce simple geste permettra à votre chat d’accepter l'odeur de votre enfant avant même son arrivée à la maison.

L’arrivée de bébé à la maison

Dès que votre enfant est confortablement installé à la maison, offrez un festin à votre chat (du thon, de la nourriture en conserve ou ses gâteries favorites). Votre chat fera dès lors une association positive avec la venue de ce nouvel enfant et l’acceptera probablement plus rapidement.

Votre bébé ainsi que sa chambre, puisqu’ils deviennent rapidement le centre de l’attention des membres de la famille, susciteront probablement la curiosité de votre chat. Il vivra aussi un stress en présence des nouveaux bruits et des nouvelles odeurs : sa routine est affectée par ces changements et ces nouveautés. Il cherchera donc à s’apaiser en allant voir la cause de ces bouleversements. Permettez-lui d’entrer dans la chambre du bébé afin qu’il l’explore de nouveau. Ainsi, en constatant qu’il n’y a rien de dangereux, son anxiété s’atténuera d’elle-même. Il observera la nouvelle routine qui s’installe autour de votre enfant et il s’ajustera en fonction de celle-ci. Une fois l’ajustement complété, il reprendra son train de vie habituel.

Le lit de bébé

Votre chat est attiré par le lit de votre enfant et tente d’y monter? Eh bien, c’est tout simplement parce qu’il s’agit d’un endroit chaud et confortable, et que le lit est un centre d’attraction.

Pour le décourager d’y monter, faites en sorte que son expérience soit désagréable. Par exemple, lorsque l’enfant n’est pas dans sa chambre, déposez une feuille de papier d’aluminium sur le matelas et ne refermez pas la porte derrière vous. Lorsque votre chat sautera sur le lit, il n’aimera pas le bruit et la sensation du papier d’aluminium sous ses pattes. Sachez qu’il faut parfois jusqu’à 14 jours pour qu’un chat change de comportement. Laissez le papier d’aluminium à proximité et déposez-le dès que vous retirez l’enfant du lit. Ainsi, après quelques reprises au cours des 14 jours, votre chat identifiera cet endroit comme désagréable et ne sera pas tenté d’y retourner.

Éduquer bébé

Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à un enfant quel comportement il doit adopter en présence d’un animal : on ne tire pas la queue, on ne met pas les doigts dans les yeux ni dans les oreilles et on ne le prend pas contre sa volonté. Les caresses se doivent toujours d’être délicates et si Minou désire s’en aller, on lui laisse sa liberté d’action. Si le chat se fait agresser par l’enfant, il tentera de fuir. Si on l’en empêche, il devra se défendre pour ensuite s'enfuir. Des études prouvent que les jeunes enfants qui apprennent à traiter les animaux avec respect deviennent des adultes plus respectueux. De plus, cette notion du respect de l’autre favorisera une relation saine entre l’enfant et l’animal.

Votre chat agresse votre enfant sans qu'il ne l’ait provoqué? Contactez un Éduchateur : il est fort possible qu’il s’agisse d’un comportement de prédation, qui peut être corrigé.

L’importance de la routine

Dans la mesure du possible, tentez d’adopter la même attitude que vous aviez avec votre chat avant l’arrivée de votre bébé. N'essayez pas de compenser la perte d'attention que le chat subira inévitablement à la suite de l’arrivée de l’enfant. Après tout, vous n’avez plus autant de temps qu’auparavant pour vous occuper de lui, et c'est normal. Il est donc beaucoup plus important de l’habituer à votre nouvelle routine le plus rapidement possible plutôt que d’essayer de compenser en posant des gestes qui ne seront, de toute façon, que passagers.

Minou m’indique qu’il est contrarié par l’arrivée du bébé en se soulageant à l’extérieur de la litière

Bien que ce soit rare, certains chats souffrent d'une grande anxiété à la suite de l’arrivée d'un bébé; ils peuvent réagir en urinant hors de la litière. Il ne s’agit pas de jalousie, et il n’agit pas ainsi parce qu’il n’aime pas le bébé : il est simplement anxieux en raison des changements soudains apportés à la routine de la maisonnée. Certains chats ont plus de difficulté que d'autres à s’adapter à un changement important dans leur routine. Si c'est le cas, n'hésitez pas à appeler Éduchateur, car des solutions existent afin de remédier à ce problème.

 

Éduchateur, consultants en comportement félin

(514) 647-2428

 * Références sur les impacts physiques (allergies)

Journal de l'Association médicale américaine du 28 août 2002 (étude supportée par l'Institut national des allergies et maladies Infectieuses (NIAID) et l'Institut national des sciences de la santé et de l'environnement (NIEHS))

JOURNAL OF THE ROYAL SOCIETY OF MEDICINE Volume 88 December 1995; Companion animals and human health: an overview by Andrew T B Edney BA BVetMed MRCVS

Ownby DR. Exposure to dogs and cats in the first year of life and risk of allergic sensitization at 6 to 7 years of age. JAMA - 28-Aug-2002; 288(8): 963-72

Rost HP. Role of current and childhood exposure to cat and atopic sensitization. Journal of Allergy and Clinical Immunology - 01-Nov-1999; 104(5): 941-7

**Références sur les impacts psychologiques

JOURNAL OF THE ROYAL SOCIETY OF MEDICINE Volume 88 December 1995; Companion animals and human health: an overview by Andrew T B Edney BA BVetMed MRCVS

Guttmann G, Predovic M, Zemanek M. The influence of pet ownershipon non-verbal communication and social competence in children. In: Kukacka P, ed. Proceedings of International Symposium on Human-Pet Relationships. Vienna: IEMT, 1985:58-63

Nagengast SL, Baun MM, Megel M, Leibowitz JM (1997). The effects of the presence of a companion animal on physiological arousal and behavioral distress in children during a physical examination. J Pediatr Nurs. Dec;12(6):323-30

Filiatre JC, Millot JL, Montagner H. New findings on the communication behaviour between the young child and his pet .In: Kukacka P, ed. Proceedings of the International Symposium on the Human-Pet Relationship. Vienna: IEMT, 1985:50-7

Lamb, L; Dziegielewski, S; Leon, A. Pet-human bonding: Results of a survey on health and well-being. The Social Work Student. 1998;

L'enfant et l'animal, Revue trimestrielle Enfances & Psy n°35, Editions Eres, 2007

Soyez informé des nouvelles dates de formation