Chroniques solutions

Introduire un nouveau chat dans votre demeure

INTRODUIRE UN NOUVEAU CHAT DANS UNE DEMEURE OÙ RÉSIDENT D’AUTRES CHATS ET/OU D’AUTRES CHIENS

Imaginez-vous, tranquillement assis devant votre téléviseur, alors qu’on vous présente soudainement une personne que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais rencontrée et l’on vous dit : « Je vous présente Arthur, il partagera votre demeure dorénavant! ». Ce serait une situation déplaisante pour n’importe qui. Le principe est le même pour votre chat. En apportant un nouvel animal à la maison, vous lui dites : « Voici ton nouveau compagnon de vie; tu devras maintenant partager ton territoire avec lui, que ça te plaise ou non! ». Le choc et la surprise de votre chat sont compréhensibles, surtout lorsqu'on connaît l’importance qu’il accorde à son territoire.

Malheureusement, aucune formule magique ne garantit une introduction réussie. En effet, l’âge des chats, leur sexe et leur race n'ont que très peu d'influencer sur la réussite d'un introduction. Dans tous les cas, l’introduction d’un chaton âgé de 3 à 5 mois est normalement plus facile que celle d’un adulte avec un autre. Finalement, la stérilisation est presque essentielle pour réussir une introduction sans heurt. 

Étape 1 : Assurez-vous que le nouvel arrivant est exempt de maladie et qu’il présente une excellente santé. Une visite chez le vétérinaire est donc fortement conseillée.

Étape 2 : Isolez le nouveau-venu dans une pièce comprenant de la nourriture, un bol d'eau et une litière. Laissez-le s’acclimater à son nouvel environnement, aux nouvelles odeurs et à la présence des autres chats. Cette acclimatation prend généralement quelques jours. Durant cette période, il ne doit y avoir aucun contact entre les chats résidents et le nouveau chat. 

Étape 3 : Périodiquement, échangez les chats de territoire : laissez le nouveau chat explorer la maison, alors que les chats résidents sont enfermés dans la pièce d’accueil. Remettez ensuite votre nouveau chat dans sa pièce et laissez vos autres chats se promener librement dans la maison. Répétez l’exercice. Cela a pour effet de permettre un mélange des odeurs félines. Pourquoi ne pas agrémenter le tout en disposant des gâteries un peu partout lorsque vous échangerez les chats? Cela a pour effet de créer des associations positives avec les nouvelles odeurs. Si vos chats tentent de se sentir par la fente sous la porte, laissez-les faire!

Étape 4 : Ne procédez pas à cette étape avant que le nouvel arrivant et les chats résidents ne soient calmes. L’expérience d’Éduchateur nous indique que plusieurs personnes, ayant tellement hâte de voir leurs chats se rencontrer et s’amuser ensemble, commettent l’erreur de passer trop rapidement à cette quatrième étape. Assurez-vous qu’un minimum de 3 à 7 jours a suivi l’adoption du nouveau chat avant de commencer cette étape. Vous mettez ainsi toutes les chances d'une introduction réussie de votre côté.

Pour vous assurer d’avoir du succès, achetez la meilleure gâterie ou la nourriture préférée de tous les chats (nourriture en conserve, thon, poulet, gâterie commerciale ou même sa nourriture régulière, s’il en raffole); bref, ayez sous la main ce qu’ils mangeront avec beaucoup d’enthousiasme. Il est important que chacun des chats ait ce qu’il préfère par-dessus tout. Il se peut que vous ayez à vous procurer différentes options si tous vos chats n’ont pas les mêmes préférences. Lorsque vous êtes prêt, offrez à vos chats la fameuse gâterie ou la nourriture sélectionnée pour chacun, puis déposez chaque bol à quelques mètres de distance de chaque côté de la porte fermée. Lorsqu’ils commencent à manger, ouvrez la porte de quelques centimètres. Il est très important que les chats puissent se voir sans pouvoir se toucher. Si vous avez peur que l’ouverture de la porte occasionne une bataille, vous pouvez installer une porte en moustiquaire dans le cadre de la porte de la pièce d’isolement. Ainsi, ils pourront se sentir sans se toucher. Sinon, assurez-vous simplement qu’aucun d’eux ne puisse s’y faufiler. 

Mon chat ne mange pas                                                   

Si l’un des chats refuse de se nourrir lorsqu’il voit l’autre chat, éloignez les bols davantage jusqu’à ce que la distance soit suffisante pour que les individus soient confortables et mangent. À la suite de ce premier repas, répétez l’expérience le plus souvent possible (au moins deux fois par jour) en laissant la porte entrouverte de plus en plus longtemps et en rapprochant les bols graduellement.

Mon chat réagit avec agressivité

Si les chats grondent, feulent ou se donnent des petits coups de patte par l’ouverture de la porte, n’intervenez pas et éloignez les bols pour un certain temps. C’est une réaction normale : c’est leur façon de se parler et de commencer les négociations qui leur permettront d’établir les règles qui régiront leur relation.

*Ne passez pas à la prochaine étape avant que les chats ne mangent normalement en présence de l’autre, c’est-à-dire qu’ils ne grondent pas, ne feulent pas et ne se donnent plus de coups de patte. Cela peut prendre d’une journée à deux semaines, selon le cas.

Étape 5 : Ouvrez la porte complètement durant l'un de leurs repas et laissez les chats interagir entre eux. Encore une fois, ce repas doit être absolument délicieux, à un point tel qu’il doit motiver le chat à manger plutôt qu’à se soucier de la présence de l’autre. Il est possible qu’ils grondent, qu’ils feulent ou qu'une petite dispute survienne. Il est important de ne pas intervenir, et ce, même si vous jugez que l’un d’eux semble trop intimidant ou qu’il fait preuve d’injustice envers l’autre. Car cette négociation, même si elle est un peu violente, déterminera qui, parmi eux, aura le droit de se nourrir en premier, lequel aura possession d’un territoire spécifique en matinée, puis en soirée, etc. Plus vite cette négociation sera terminée, plus vite les choses rentreront dans l’ordre. En intervenant dans cette dispute, vous ne ferez que reporter les choses, et la discorde perdurera inutilement. Si la situation tourne au vinaigre et que vous n’avez d’autre choix que d’intervenir, ne tentez surtout pas de les séparer : lancez plutôt un petit coussin en leur direction ou tapez des mains sans les regarder. Ainsi, ils n’auront pas l’impression que vous vous mêlez de leurs affaires.

IMPORTANT – Si les combats sont trop fréquents, que l’un des chats semble terrorisé par l’autre, ou que la violence des combats mène à des blessures physiques, isolez les chats dans des pièces distinctes et contactez immédiatement un Éduchateur.

Le nouveau chat a gagné les négociations

Il est possible que le nouveau chat remporte certaines négociations. Par exemple, il peut avoir gagné le privilège de dormir avec vous. Ne voyez pas cela comme une injustice. Il est important que vous respectiez cette entente. Chacun des chats saura quoi faire pour respecter les ententes établies et vous vivrez tous dans l’harmonie! 

Les bienfaits du jeu

Le jeu est une excellente façon de permettre aux chats d'apprendre à se connaître. Ils associent ainsi la présence de l'autre à quelque chose de positif. Jouez beaucoup avec tous vos chats ensemble. Puisque chaque chat a normalement son jouet favori, sollicitez l'aide des autres membres de la famille pour que tous jouent au même moment et dans la même pièce. Non seulement le jeu améliorera la relation entre eux, mais il solidifiera aussi la relation que vous avez avec tous vos chats, qu'il s’agisse des anciens comme du p’tit nouveau!  

Si une seule de ces étapes ne se passe pas comme prévu ou si les combats sont trop fréquents ou trop violents, contactez un Éduchateur qui pourra mieux vous guider.

 

INTRODUIRE UN CHAT DANS UNE DEMEURE OÙ IL Y A DES CHIENS

Si vous introduisez un chat dans une maison où il y a un chien, ou un chien dans une demeure où il y a un chat, la procédure d'intégration est la même. L’avantage est qu’un grand nombre de propriétaires de chiens ont normalement une cage pour ce dernier, ou ils peuvent utiliser la laisse pour le contrôler. Ainsi, au lieu d’enfermer le chat dans une pièce d’accueil, le chien peut être isolé dans sa cage ou il peut être tenu en laisse lorsque le chat circule librement dans la maison afin d’explorer son nouvel environnement. Quoi qu’il en soit, une pièce d’accueil doit tout de même être disponible afin que le petit félin puisse se reposer à l’écart du chien. Le chat aura donc la liberté de s’approcher de la cage du chien afin de faire sa connaissance à son propre rythme.

On mange!

Nourrissez les deux animaux au moyen du renforcement positif en appliquant la même méthode expliquée précédemment. Assurez-vous de récompenser votre chien lorsqu’il adopte de bons comportements, c'est-à-dire lorsqu’il est calme, respectueux et qu’il ne pourchasse pas le chat. Cependant, il ne faut jamais enfermer le chat dans la cage du chien. Notez également que plus le chat aura accès à des endroits situés en hauteur dans chacune des pièces de la maison, plus il circulera à son aise, car il sait qu’il peut se mettre à l'écart du chien en tout temps s’il en ressent le besoin. À cet effet, les arbres à chat (voir notre chronique sur les arbres à chat) sont très pratiques. Notez que, lorsqu’il est juché sur le sommet de son arbre à chat, votre minou sera beaucoup plus enclin à regarder le chien et ainsi comprendre comment il doit l’approcher en toute sécurité. 

Pour approfondir le sujet, lire l'article suivant : http://www.demaindemaitre.ca/introduction-presentation-chien-chat/

 

 

 

Soyez informé des nouvelles dates de formation